Leurs Hommes...

Sébastien Jaudon, pianiste 

Sébastien Jaudon poursuit ses études musicales à Lyon, au C.N.R. d’abord, dans la classe de piano de Jean Martin, puis au C.N.S.M., 

où il obtient un premier prix auprès de Pierre Pontier. 

Passionné par l’accompagnement du chant, il travaille cette discipline au C.N.S.M. de Paris sous la direction d’Anne Grapotte. Il 

bénéficie à cette occasion des conseils de grands maîtres tels que J. Bastin, W. Moore, I. Aïtoff, C. Ludwig. 

Intéressé par la musique sous toutes ses formes, Sébastien Jaudon partage son activité entre la musique de chambre (avec Catherine 

Arnoux, David Guerrier, Philippe Pierlot, Michel Moraguès...), l’accompagnement lyrique (Jean-Paul Fouchécourt, René Schirrer, 

Jean-François Rouchon...), l’arrangement instrumental et vocal (il est notamment pianiste du chanteur Bernard Bruel) et 

l’enseignement (professeur d’accompagnement au Conservatoire de Grenoble depuis 2000). 

Le travail autour de formes théâtrales l’amène à se produire dans des spectacles transversaux diversifiés aussi bien en tant 

qu’arrangeur, pianiste ou compositeur : musiques de scène (Le Suicidé de Nicolaï Erdmann, mise en scène Philippe Sire, 2004), 

cabarets chansons (Les Maux d’ivresse avec Julie Leflaive, 2005), spectacles musicaux (Ma Tango ! avec la Cie Hélène et les 

Poissons en 2005, Les Folies d’Offenbach avec Jean Lacornerie en 2007), lectures musicales (Jouer du piano ivre avec Caroline 

Chavrier en 2001)... 

 

 

 

Guillaume Suzenet, créateur lumières 


Après avoir été formé en spécialisation lumières à la S.T.A.F.F. de Nantes, dont il sort diplômé en juin 2000, Guillaume Suzenet 

multiplie les expériences professionnelles. 

Il a notamment travaillé comme régisseur général, créateur ou technicien lumières pour diverses structures et compagnies de théâtre et 

de danse (Le menteur Volontaire, Le Théatro, La Cloche, École Florent, Compagnie Bernadette Gaillard...). Il a également participé à 

de nombreux festivals (Mutiscénics, Festival International d’Aurillac...). 

 

 

 

Simon Mandin, créateur costumes et affiche 


Simon Mandin suit une formation de décoration d’intérieur ainsi qu’un cursus d’études de communication visuelle. 

Par la suite, il crée sa propre marque de vêtements, Pebroc, et ouvre à Nantes une boutique qui propose ses créations. 

Parallèlement, il crée des costumes pour le théâtre (Richard III, m.e.s. Philippe Sire, Cie Le menteur volontaire), développe des 

expositions et devient agent d’artistes. 

Il organise des expositions en France et à l’étranger (Pimp my Doll - France, Moscou, Amsterdam, Berlin.